Sans titre - 2021-06-09T165501.450.png

Ressources

MOOC

Série documentarisée (6 épisodes)

COMPRENDRE ET COMBATTRE LE RACISME ET L’ANTISÉMITISME

 

LEÇON 1 : SCIENCE ET THÉORIES RACIALES / EMERGENCE ET CONSTITUTION D’UN PARADIGME RACIALISTE PAR LES PREMIÈRES APPROCHES SCIENTIFIQUES DE LA DIVERSITÉHUMAINE 

 

Comment les théories raciales se sont-elles imposées aux naturalistes et aux anthropologues pour appréhender le fait saillant de la diversité humaine ?

Pour tenter de répondre à cette première question, la leçon inaugurale du MOOC va donner la parole à des spécialistes de la biologie, de l’archéologie et de l’histoire des sciences afin de montrer la logique essentialisante et hiérachisante dont procède les classifications raciales élaborée par des scientifiques du 19e siècle. Mais nos intervenants démontrent par ailleurs que les découvertes scientifiques plus contemporaines (notamment dans le domaine de la génétique des populations) permettent de réfuter les conceptions identitaires déterministes et autres fruits de l’essentialisation réductrice.

 

LEÇON 2 :  LA PURETÉ ET LA SUPREMATIE RACIALES COMME ARGUMENTS DES PROJETS GÉNOCIDAIRES 

La seconde leçon va donner la parole à des historiens, des linguistes et des psychanalystes pour montrer que des idéologies et des processus politiques fomentent les projets génocidaires en modifiant radicalement les représentations de l’Autre que la langue véhicule. 

Analysant le glissement effectué par Darwin entre ses deux ouvrages que sont L’origine des espèces et De la descendance de l’homme, nos intervenants expliquent comment l’idéologie de la « pureté raciale » et la guerre entre les peuples qui en découle, a justifié la programmation et la mise en oeuvre de l’’extermination systématique de différents peuples dans l’histoire.

Ces projets génocidaires - à quoi mène une politique  raciste d’Etat  - et la conception de méthodes d’extermination se préparent « dans la langue » avant de s’exécuter, c’est ce dont témoignent linguistes et psychanalystes. La propagande est l’un des vecteurs d’une politique génocidaire qui sera plus particulièrement abordée dans la leçon 3. 

LEÇON 3 : QUAND L’ART EST RACISTE

 

De la représentation du “Barbare” à l’usage de la caricature au théâtre et dans la publicité, nos intervenants vont d’abord souligner combien l’Histoire de l’Art est traversée/ travaillée par la question des représentations racistes ; mais cette troisième leçon sera également l’occasion de mettre en exergue que l’Histoire de l’Art elle-même, comme spécialité, n’a pas été épargnée par la logique raciste. 

Il sera ainsi question de l’imaginaire coriace des « invasions barbares », du mythe primitiviste et de la valorisation contemporaine d’une notion comme celle “d’origine ethnique” des artistes contemporains. 

Après la science et la politique, cette leçon est donc consacrée aux vecteurs médiatiques par lesquels les représentations racistes et antisémites ont pu (et peuvent encore) se diffuser -l’occasion d’évoquer également l’importance actuelle des réseaux sociaux, dans la propagation des théories complotistes.  

 

LEÇON 4 : REJET DE L'AUTRE: UNA PPROCHE PSYCHOLOGIQUE 

 

Comment comprendre qu’un être humain puisse représenter une menace absolue du seul fait de sa couleur de peau ou de son appartenance ethno-raciale supposée au point de vouloir le faire disparaître ?  Comment la perception et la pensée se figent-elles en stéréotypes ?

Les premières leçons nous aurons permis de comprendre le développement de l’idée de supériorité de la prétendue « race blanche », la croyance en l’inégalité biologique et psychologique des « races » humaines et montrer encore que ces discours conçus par des scientifiques ont pu influencer des politiques qui les ont mis en œuvre 

Nous interrogerons dans cette leçon, des sociologues, des psychanalystes et des historiens pour tenter de comprendre les ressorts psychologiques qui assurent la pérennité de ces doctrines de haine et du rejet de l’Autre.

 

 

LEÇON 5 : ANTISEMITISME, COMPLOTISME, NÉGATIONNISME

Dans le prolongement de la leçon quatre, cette avant-dernière séquence sera l’occasion de s’interroger sur ce qui fonde la spécificité de l’antisémitisme à travers l’Histoire par rapport à d’autres formes de racisme et de mettre à jour la manière dont l’imaginaire antisémite nourrit toujours et de façon cryptée les conceptions complotistes et négationnistes contemporaines qui participent à la pérennité et aux métamorphoses de la haine la plus longue.

 

LEÇON 6 : LE PARADOXE CONTEMPORAIN : EMERGENCE D’UN ANTIRACISME RACISTE?

Après avoir montré que l’Histoire devrait nous permettre de bien distinguer les cas américains et français en matière de colonialisme et d’esclavagisme, nos intervenants vont mettre cette dernière leçon à profit pour interroger l’actualité des débats anti-racistes en France, notamment à partir de l’exemple du déboulonnement de statue de Victor Schoelcher. Cet événement traduit une volonté d’épuration de l’histoire au nom de la « justice raciale » qui ne peut manquer d’interroger.

 

En conclusion de ce MOOC, le comédien et conteur Georges Perla, lira un extrait de Peau noire, masques blancs du psychiatre et essayiste Franz Fanon 

 

 

 

Intervenants

 

Jean-Yves CAMUS // Journaliste et politologue

Jean-Paul DEMOULE // archéologue et préhistorien

Gilles DENIS // Maître de Conférences HDR en histoire des sciences à l'Université de Lille

Yana GRINSHPUN // Maître de Conférences en Sciences du Langage à l'Université Sorbonne Nouvelle

Evelyne HEYER // professeure d'anthropologie génétique au Muséum national d'histoire naturelle (MNHN) 

Valérie IGOUNET // Historienne et politologue, associée à l'Institut d'Histoire du Temps Présent

Joël KOTEK // politologue et historien, Université Libre de Bruxelles

Nonna-MAYER // Directrice de recherche émérite au CNRS en sciences politiques 

Philippe MESNARD //  Professeur de littératures comparées et de littérature française, membre de l'IUF

Éric MICHAUD // Directeur d'études à l'EHESS en histoire de l'art

Chantal MEYER-PLANTUREUX // Professeur en Arts du spectacle à l'​Université de Caen 

Georges PERLA, conteur, comédien

Frédéric POTIER //  Préfet, ancien délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH)

Frédéric REGENT // Maître de Conférences en histoire à l'Université Panthéon Sorbonne 

Rudy REISCHSTADT // Auteur, Fondateur du site ConspiracyWatch.info

Carole REYNAUD-PALIGOT // historienne et sociologue

Iannis RODER / Professeur agrégé d'histoire

Dominique SCHNAPPER // sociologue et politologue, ancienne directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Régine WAINTRATER // Psychanalyste, ancienne Maître de Conférences à l'Université de Paris

Paul ZAWADZKI // Maître de conférences, habilité à diriger des recherches en sciences politiques à l'Université Panthéon-Sorbonne

Conceptrices

Céline Masson, Référente racisme et antisémitisme de l’UPJV, Directrice du Réseau de recherche sur le Racisme et l’Antisémitisme, Isabelle de Mecquenem, Référente racisme et antisémitisme de l’URCA, Directrice-adjointe du Réseau de recherche sur le Racisme et l’Antisémitisme

 

 

Equipe de réalisation 

U&P productions (gie) : Kevin Poezevara et Frédéric Uran, réalisateurs du Mooc “Histoire des représentations et du traitement de la folie” (2018). Co-réalisation : Céline Masson

  • YouTube

Cliquer pour voir tous les épisodes