Sans titre - 2021-06-09T165501.450.png

Maîtresse de conférences en littérature française du XVIe siècle à l’université d’Artois.

Mes objets de recherche doivent beaucoup aux ouvrages de Michel Foucault, dont à vingt ans j’avais lu presque tous les livres. Malgré les critiques dont son œuvre a pu être l’objet, elle m’a conduite à étudier les figures de la marge – sorcières, hermaphrodites, fous – ainsi que les « mythes » sur lesquels se construisent l’exclusion et la répression, au cours des XVIe et XVIIe siècles. Si mes travaux ne portent pas spécifiquement sur le racisme et l’antisémitisme, ils rencontrent pourtant très souvent des thématiques communes, comme la théorie du complot, à l’œuvre dans la grande Chasse aux sorcières. J’ai beaucoup travaillé sur ce mythe politico-religieux élaboré par les grands esprits du temps – le philosophe Jean Bodin est ainsi l’auteur d’une Démonomanie des Sorciers (1580) – dont j’ai suivi les prolongements jusqu’à aujourd’hui, avec QAnon par exemple, en passant par la construction au cours du XIXe siècle du mythe judéo-maçonnique. De par ma formation littéraire, j’ai pu constater l’importance des œuvres de fiction et plus encore des modèles fictionnels dans la construction et la diffusion d’un imaginaire visant à diaboliser l’ennemi, étape préalable à son extermination. J’ai par ailleurs été au comité scientifique du colloque pour le centenaire de la naissance de Charlotte Delbo, en 2013, auteure de Auschwitz et après.

 

Bibliographie sélective :

Ouvrages et direction d’ouvrages :

· L’Imaginaire démoniaque en France (1550-1650), genèse de la littérature fantastique, Genève, Droz, « Travaux d’humanisme et Renaissance », 2000.

· Fictions du diable, Démonologie et littérature de saint Augustin à Léo Taxil, dir. Marianne Closson, Françoise Lavocat et Pierre, Kapitaniak, Genève, Droz, 2007.

· L’Hermaphrodite de la Renaissance aux Lumières, dir. Marianne Closson, Actes du colloque international organisé à l’université d’Artois du 26 au 28 mai 2011, Paris, Classiques Garnier, « Masculin/féminin dans l’Europe moderne, 2014.

Articles :

· « Le Diable au XIXe siècle de Léo Taxil ou les “mille et une nuits” de la démonologie », Fictions du diable, Démonologie et littérature, Genève, Droz, 2007.

· « Le sexe du diable : l’obscénité dans les textes démonologiques », Obscénités renaissantes dir. G. Peureux, R. Hugh et L. Wajeman, Genève, Droz, 2011.

· « Qui rapportera ces paroles ? Le théâtre peut-il dire Auschwitz ? », Écritures théâtrales du traumatisme. Esthétiques de la résistance, dir. de Ch. Page, Presses universitaires de Rennes, 2012.

· « De l’esprit invisible au diable incarné : l’illusion démoniaque au temps de la chasse aux sorcières », Le corps entre visible et invisible. Voiler/dévoiler le corps de l'Europe au subcontinent indien, dir. A. Caiozzo, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2020.

· « La muse sorcière », L’Ombre d’un doute. Nuances et détours de l’interprétation, mélanges en hommage à François Lecercle, sous la dir. d’E. Hénin et Cl. Thouret, Paris, éditions des archives contemporaines, 2019.

Diffusion du savoir :

· 2018 : participation à la série de documentaires radiophoniques de France Culture Sorcières, Céline du Chéné.

· 21 janvier 2021, « Histoire imaginaire de la sorcière », conférence à Poitiers, au centre Mendès-France, www.youtube.com/watch?v=-i48g3y7SM4

· 2021 : « De la chasse aux sorcières à QAnon : le mythe du complot démoniaque », Magie et sorcellerie, M42, Livre sur la pop culture, l’univers et le reste, Bordeaux geekfest.

Marianne Closson