Sans titre - 2021-06-09T165501.450.png

Projet de recherche avec le
Mémorial de Compiègne

PROJET DE RECHERCHE

Projet mené par Martine Benoit et Céline Masson avec une équipe de chercheurs du RRA

En juin 2020, le RRA était contacté par le directeur du Mémorial de l’internement et de la déportation de Compiègne – Camp de Royallieu (http://www.memorial-compiegne.fr/), Aurélien Gnat, afin de monter conjointement une réponse à un appel à projets de la Fondation EVZ (Stiftung Erinnerung Verantwortung Zukunft). La candidature conjointe a été lauréate.

 

Piloté par le Mémorial de l’internement de la déportation de Compiègne – Camp de Royaulieu, le projet « Passing down – Passing on – Examining the Challenges of Transmission » avait pour objectif de construire, à l’attention de la jeune génération, de nouveaux modes de transmission et d’approches pédagogiques sur les lieux de mémoire. Le projet regroupe, en plus de Compiègne, deux mémoriaux et une équipe du RRA :

  • le « Centre de documentation du travail forcé » à Schöneweide (https://www.ns-zwangsarbeit.de/home/; dépendant de la Topographie des Terrors/Topographie des Terrors à Berlin (https://www.topographie.de/fr/topographie-de-la-terreur/)

  • Le mémorial de Langenstein-Zwieberge (dir. Nicolas Bertrand) : ce mémorial, comparable par la taille à Compiègne, fait partie d’un réseau de 7 mémoriaux en Saxe-Anhalt ; c’est un ancien camp annexe de Buchenwald (https://gedenkstaette-langenstein.sachsen-anhalt.de/aktuelles/).

  • L’équipe du RRA qui a accompagné le projet est coordonnée par Martine Benoit et constituée de : Béatrice Finet (UPJV), Yann Jurovics (Université Évry Val Essonne), Dimitra Laimou (UPJV), Fanny Levin (Mémorial de la Shoah), Béatrice Madiot (UPJV), Céline Masson.

Les premiers mois de l’année ont été consacrés au travail sur le projet, son déroulé, par des réunions en distanciel très fréquentes. En fin d’année 2021 et au début de l’année 2022, trois séminaires de 4 jours regroupant des chercheurs, des enseignants du secondaire, les directeurs et les équipes des mémoriaux (notamment les chargés de médiation), ont été tenus sur le site des trois Mémoriaux :

  • Les 12 et 13 novembre, l’équipe du RRA a coordonné des ateliers autour de la notion de trace et des types de trace, autour de la question de la transmission et des questions muséographiques. Ce premier séminaire a lieu au Mémorial de l'internement et de la déportation - Camp de Royallieu, à Compiègne. Titre du séminaire : « Transmission mémorielle – Penser les défis de la transmission sur les lieux de mémoire par l'usage de la notion de traces » - « Examining the Challenges of Transmission in Sites of Memory Using the Notion of Traces ». L’équipe du RRA a proposé quatre ateliers :

  1. La notion de trace (Céline Masson et Yaëlle Malpertu)

  2. Les manifestations/les types de traces : lettres, billets jetés, photos (Béatrice Finet, Dimitra Laimou)

  3. Les manifestations/les types de traces : les procès (Béatrice Madiot, Yann Jurovics)

  4. Transmission et muséographie (Fanny Lewin)

Martine Benoit a coordonné l’atelier de réflexion finale et d’ouverture vers le deuxième séminaire.

  • Du 15 et 17 décembre a eu lieu le deuxième séminaire au Mémorial Langenstein-Zwieberge (Allemagne), avec pour réflexion centrale la question de la place des outils numériques dans la muséographie (thème du séminaire : « Digital tools: innovations and best practices »).

  • Du 10 au 14 janvier 2022 a eu lieu le troisième et dernier séminaire, à Berlin à la Topographie de la terreur – Schöneweide, avec pour réflexion centrale la mise en place d’un échange international innovant entre jeunes Européens autour de la mémoire. Ce séminaire a permis d’envisager les suites à donner au projet (thème du séminaire : « Sharing a European Memory : Developing Innovative International Exchanges for Young People »).